Oui au commerce de proximité, diversifié et de choix !

De tout temps, le commerce a occupé une place essentielle dans l’organisation d’une ville, il a permis de structurer un espace central, fédérant et desservant tout un territoire urbain.

Depuis quelques décennies, les centres villes souffrent de l’implantation de zones commerciales. Choisy-le-Roi n’a pas échappé aux nouvelles règles de l’économie. Il est regrettable que la gestion de cette mutation se soit révélée inefficace et que notre commune n’ait pas réagi laissant peu à peu ses entreprises, ses commerces, son artisanat s’étioler pour finir par disparaître en grande partie. Les commerçants dits « traditionnels » ne se sont plus reconnus dans la politique de leur ville ainsi nous avons subi la fermeture de commerces de première nécessité.

 

Il est donc grand temps de réorganiser le commerce de proximité et de choix, d’accueillir de nouvelles PME diverses et variées. Ils sont créateurs d’embauches et génèrent une majeure partie de la vie active de notre cité. Pour ce faire, il est donc nécessaire de leur apporter tout notre soutien, il n’est pas passéiste que de vouloir tenter de faire renaître le commerce d’antan, quand les achats courants étaient diffus et répartis dans divers quartiers de l’habitat.

 

Même si notre commune est scindée par la Seine, la D86 et la D5, faisons vivre nos différents quartiers et donnons à notre ville un même souffle pour une revalorisation, une notoriété.

 

Les atouts de Choisy-le-Roi, ce sont ses moyens de transports et sa clientèle de passage. Celle-ci représente un potentiel de chalands qui, hélas, se détournent de notre ville et de ses commerces à cause d’une dégradation permanente.

 

Le commerce et la ville : une relation à reconstruire pour nous, habitants, et pour l’image colportée à l’extérieur afin de recréer une ville animée et sûre.

 

Le commerce de proximité doit répondre aux attentes de tous les choisyens. Il est le composant essentiel d’une qualité de vie. Donnons à notre ville un air de village pour ceux qui y vivent mais aussi pour ceux qui y travaillent.

 

La mixité sociale et des cultures contribuent à la richesse d’une ville. Certains Choisyens se détournent de nos commerces car ils n’y trouvent pas leur compte et ont un sentiment d’exclusion. Cessons de penser que le bien est l’ennemi du mal, hissons notre ville vers le haut et osons l’implantation de boutiques proposant un large choix de produits, aux vitrines propres et accueillantes afin que chacun puisse combler ses besoins et ses envies.

 

N’oublions pas que le commerce joue un rôle social majeur de structuration des cités.