Toujours plus… pour eux

Alors que le gouvernement ne cesse d’augmenter les impôts et n’arrête pas de se contredire à travers la cacophonie de ministres bien peu compétents, le chômage, l’insécurité ne reculent pas et les problèmes de logement perdurent.


Pendant ce temps, les collectivités s’évertuent à dépenser à qui mieux mieux les deniers publics sans que cela ne profite à la population, et Choisy-le-Roi n’est pas en reste.


Nous avons dénoncé le mois dernier l’armée de vice-présidents de notre communauté d’agglomération (Ivry, Vitry, Choisy) mise en place par la majorité socialo-communiste.


Chaque vice-président et bien évidemment le président lui-même cumulant fonctions, avantages et salaires, étouffant ainsi le renouvellement politique nécessaire et bafouant la promesse de leur candidat-président d’en finir avec le cumul des mandats.


Lors des précédentes réunions de cette intercommunalité, il nous fut annoncé une débauche de moyens pour assurer son fonctionnement.


Il est prévu l’embauche d’un directeur général, d’un sous-directeur, d’une ou plusieurs secrétaires, d’achats de voitures et sûrement un lieu d’installation pour que tout ce beau monde réfléchisse à notre quotidien comme le font déjà leurs alter-ego en région, dans le département, les communes et toute une quantité d’agences publiques qui se marchent dessus les unes les autres sans que l’on voit poindre la moindre amélioration de notre vie quotidienne.


N’oublions pas non plus les sempiternels bureaux d’études si savamment utilisés dans le 93 et le 94… et dont on nous annonce déjà la volonté de les convoquer à ce joyeux festin.

Qui va payer la note ?

Nous invitions les Choisyennes et les Choisyens à examiner leurs taxes d’habitation et de foncier où il apparaît une colonne annotée « intercommunalité » qui ne va pas tarder à se remplir de sommes que vous aurez bien sûr à payer afin d’assurer le train de vie de cette joyeuse bande.


Après plusieurs voyages des élus concernés de la majorité à l’étranger, la vie internationale bat son plein à Choisy-le-Roi à travers l’accueil de ces grands démocrates que sont les dignitaires Vietnamiens dilapidant ainsi l’argent de vos impôts, sans que cela  n’apporte quoi que ce soit à quiconque sinon à eux mêmes.


Est-ce ainsi que l’on s’occupe des préoccupations essentielles de nos concitoyens ?


Nous invitons la majorité municipale à se replonger dans le code des collectivités et à revenir à sa mission première qui est de régler les affaires de notre commune.

Tonino PANETTA, conseiller municipal, président du groupe UCA